Une étude canadienne sur les bénéfice de la pratique sportive pendant la grossesse !

Une étude canadienne réalisée par les chercheurs de l’Université de Montréal avance qu’une maman sportive durant sa grossesse favoriserait le développement du cerveau de son bébé. Ce concept va à l’encontre des conseils de repos habituellement prodigués aux futures mères avant d’accoucher. Selon le quotidien Le Parisien, qui reprend les résultats de ces recherches, une activité régulière permet de muscler l’encéphale du fœtus, et permettrait par la même un développement plus rapide de certaines facultés cérébrales.

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques ont défini plusieurs ateliers de travail. Une première expérience, menée auparavant sur des animaux, avait donné des résultats similaires. Mais c’est en créant deux groupes de vingt femmes, l’une faisant du sport durant 20 minutes par jour et l’autre non, que les résultats ont été les plus frappants. En effet, une dizaine de jours après la naissance, l’activité électrique du cerveau des bébés a été étudiée grâce à de nombreuses électrodes. Le cerveau a été stimulé grâce a des sons répétés afin de mesurer la mémoire auditive par exemple.
Selon les premières constatations, les cerveaux d’enfants dont la maman aurait été active durant la grossesse seraient plus matures, ils se développeraient plus rapidement.

A l’inverse, rester inactif pourrait être néfaste. Ces mamans mettraient en effet plus de temps pour se remettre d’un accouchement et les enfants ont plus de risques de devenir obèses.

Lien de l'article sur Paroles de maman